Un groupement d’investisseurs demande à Total d’aller plus loin dans la lutte contre le changement climatique

15 avril 2020

Un groupement de onze investisseurs européens coordonné par Meeschaert AM annonce avoir engagé un projet de dépôt de résolution pour la prochaine assemblée générale de Total qui se tiendra le 29 mai 2020 à Paris.

 

L’objectif de la résolution est de modifier les statuts du groupe pétrolier afin de renforcer la contribution de son modèle économique à l’atteinte de l’Accord de Paris sur le climat. Actionnaires de long terme, nous avons pour obligation de prendre en compte le risque climatique dans la gestion de nos portefeuilles. Nous considérons ainsi que le secteur pétrolier doit jouer un rôle déterminant dans la transition énergétique.

 

L’obligation de limiter le réchauffement climatique à +1,5°C d’ici la fin du siècle induit la réduction drastique des émissions de gaz à effet de serre, et donc de cesser l’exploration et l’exploitation de toutes nouvelles réserves d’hydrocarbures. Le groupement se montre ainsi soucieux du risque de dépréciation des actifs (« stranded assets ») de Total, dont la valorisation et le modèle économique dépendent fortement des réserves d’énergie fossile dont elle gère l’exploitation.

 

Il est donc demandé à Total de préciser un plan d’actions à moyen et long termes assorti d’étapes intermédiaires, ainsi que les moyens déployés pour réduire en valeur absolue ses émissions de gaz à effet de serre. Ce plan doit également intégrer les émissions indirectes, dans la mesure où l’utilisation des produits vendus représente 85 % des émissions de gaz à effet de serre de Total1.

 

A cette fin, la résolution vise à modifier les statuts de la façon suivante :

 

« Le rapport de gestion contiendra, outre les informations sur la situation de la Société et son activité pendant l’exercice écoulé et les autres éléments requis par les dispositions des lois et règlements en vigueur, la stratégie de la Société telle que définie par le Conseil d’Administration pour aligner ses activités avec les objectifs de l’Accord de Paris, et notamment ses articles 2.1(a) et 4.1, en précisant un plan d’actions avec des étapes intermédiaires pour (i) fixer des objectifs de réduction en valeur absolue, à moyen et long terme, des émissions directes ou indirectes de gaz à effet de serre (GES) des activités de la Société liées à la production, la transformation et l’achat de produits énergétiques (Scope 1 et 2), et à l’utilisation par les clients des produits vendus pour usage final (Scope 3) et (ii) les moyens mis en oeuvre par la Société pour atteindre ces objectifs. »

 

En effet, si le groupement d’investisseurs salue les avancées réalisées par Total qui sont décrites dans ses Rapports Climat successifs, il exprime le souhait de voir certains éléments approfondis.

 

Consulter la suite du communiqué de presse.

 

The English version : Press release – A group of investors calls on total to go futher in its efforts to tackle climate change

 

1 Cela correspond au scope 3 du bilan de gaz à effet de serre. En effet, le scope 3 représente les émissions de GES émis en amont et en aval de la phase de production. Pour les entreprises productrices d’énergie, les émissions de scope 3 proviennent essentiellement de la phase d’utilisation des produits, elles sont calculées à partir des ventes de produits finis dont l’étape suivante est l’usage final, c’est- à- dire leur combustion pour obtenir de l’énergie.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Des cookies tiers sont déposés à des fins d'analyse statistique. Pour configurer les cookies, nous vous invitons à cliquer sur "Paramétrer les cookies". Vous pouvez accepter tous les cookies en cliquant sur "Tout accepter et continuer".

En savoir plus

X

Information sur la crise sanitaire

 

Afin de nous conformer aux décisions gouvernementales, pour éviter la propagation du virus Covid-19, nos bureaux ne sont pas ouverts aux visiteurs et la présence de nos collaborateurs est limitée, le télétravail étant favorisé.

 

Votre interlocuteur habituel reste à votre disposition pour échanger par téléphone, téléconférence ou e-mail. Vous pouvez également lui adresser un email à partir du formulaire « contact » disponible sur nos sites internet. Les e-mails et téléphones de chacune de nos équipes, à Paris et en région, sont également précisés à la page « Implantations » de ce site internet.

 

Soyez assurés que notre organisation est en place et nos équipes mobilisées à votre service, dans ces circonstances particulières, pour assurer la continuité de nos activités.